Pourquoi le véganisme se développe-t-il ? Quelles sont les principales raisons qui expliquent l’émergence de ce nouveau mode de vie ?

Le véganisme comprend en réalité plusieurs dimensions, et la conjugaison de ces dimensions en font mode de vie très intéressant.

Tout d’abord, commençons par la définition. Un végan est une personne qui exclut tout produit d’origine animale dans son alimentation et adopte un mode de vie respectueux des animaux (habillement, cosmétiques, loisirs).

Concernant les bienfaits du véganisme, ils se divisent en trois principales catégories : la protection animale, la protection environnementale et les bienfaits nutritionnels.

1 – La vie animale

Tout d’abord, arrêter de consommer des produits animaux signifie soutenir le bien-être animal. De nos jours, la grande industrie utilise les animaux pour remplir les rayons des supermarchés et les conséquences sont réelles.

Les animaux sont pour beaucoup regroupés dans des abattoirs et dans des zones d’élevage intensif. Et les conditions de vie sont délicates.

Comme le montrent plusieurs vidéos de l’association L214, Les lieux sont parfois insalubres, la lumière est majoritairement artificielle et les conditions de vie ne sont pas naturelles.

Ainsi, si l’on veut soutenir la vie animale, qui est une partie considérable de la vie sur Terre, il s’agit de consommer des produits d’origine végétale.

Devenir végan passe non seulement par notre assiette, en se tournant par exemple vers du tofu au lieu de la viande ou encore des légumineuses comme source de protéines au lieu du poisson, mais aussi par des produits de la vie quotidienne comme les cosmétiques véganes qui n’utilisent pas de lapin pour faire des tests sur les produits ou encore des vêtements qui ne contiennent pas de produit matière animale comme le cuir.

2 – La protection de l’environnement

En premier lieu, l’agriculture utilise beaucoup d’eau. Tout particulièrement, la production de viande est en grande partie responsable de l’épuisement des ressources en eau.

Un kilo de bœuf par exemple utilise 15 000 litres d’eau pour être produit. Si l’on compare avec un kilo de soja, seulement 2 000 litres d’eau sont nécessaires. Pour produire un kilo de fruits et légumes, ce sont entre 500 et 1 000 litre d’eau qui sont consommés.

La viande rouge est donc une catastrophe pour l’écologie mondiale. Si la quantité d’eau est concernée, c’est également la qualité de l’eau qui est dégradée par la production de viande puisque beaucoup de pesticides et d’engrais sont utilisés pour élever le bétail.

De plus, une catastrophe écologique à l’heure actuelle est le phénomène de déforestation. De plus en plus de forêts sont endommagées par l’activité humaine.

Malheureusement, la production de viande a encore un rôle à jouer. Face à la demande de viande qui est croissante à l’échelle internationale, de plus en plus de forêts sont dégradées voire complètement détruites pour créer de l’espace pour la production agricole.

Ce phénomène se constate dans le monde entier, et tout particulièrement dans la forêt de l’Amazonie en Amérique du Sud où près de 80 % de la forêt amazonienne a été dégradée pour créer des espaces pour l’élevage bovin.

C’est pourquoi en diminuant voire arrêtant les produits d’origine animale et tout particulièrement la viande, nous pourrons cesser de dégrader les espaces verts de la planète.

Enfin, une des préoccupations majeures actuelles est le réchauffement climatique. Et la production de viande, notamment de viande rouge, émet beaucoup de dioxyde de carbone. La production d’un kilo de bœuf est responsable de 300 kg de dioxyde de carbone. Par la mécanisation de l’agriculture et tous les produits qui sont utilisés, l’air devient de plus en plus pollué.

3 – Les avantages sur la santé

La dernière dimension du véganisme concerne les bienfaits nutritionnels de l’alimentation végétalienne.

En arrêtant la viande, on diminue considérablement la quantité de gras saturés que l’on consomme. Et les gras saturés sont responsables à long terme de plusieurs types cancers et de de maladies cardio-vasculaires. C’est pourquoi adopter une alimentation végétalienne permettait de réduire ce risque de maladie.

En outre, le poisson est une cause de contamination au mercure pour l’être humain. Et le corps est incapable de rejeter le mercure consommé par le biais des aliments.

Son accumulation dans les tissus peut avoir de sérieuses conséquences, dont une forte perturbation du système nerveux.

En outre, contrairement à ce qui est parfois dit, les protéines végétales sont très riches et se retrouvent dans beaucoup d’aliments. Ils se retrouvent tout d’abord dans les substituts à la viande, comme le tofu mais également dans les graines, dans les oléagineux ou encore les légumineuses.

Beaucoup d’aliments d’origine végétale sont aussi riches en vitamines et minéraux, à commencer par le fer (comme les graines de citrouille ou encore les lentilles), le calcium (comme les légumes crucifères) et différentes vitamines.

Les graines notamment sont un aliment très facile à intégrer à votre alimentation et qui comporte énormément de nutriments.

Les fruits et légumes sont aussi un type d’aliment essentiel au sein du régime végan, et leur forte teneur en antioxydants en font un excellent allié contre les radicaux libres et donc contre le vieillissement de notre organisme.

Plus généralement, il faut savoir que la seule carence potentielle qu’un végétalien peut avoir est la vitamine B12, qui est avant présente dans les aliments d’origine animale. Sinon, si vous avez une alimentation végétale diversifiée, tous les nutriments, minéraux et vitamines que vous retrouvez dans une alimentation d’origine animale se trouvent dans les végétaux.

Aucun souci donc à se faire à part la question de savoir où trouver la vitamine B12, qu’il est conseillé de consommer sous forme de compléments ou par des produits enrichis en cette vitamine comme certains laits végétaux enrichis.

En conclusion, les bienfaits du véganisme sont très nombreux. Être végan signifie non seulement manger sainement, mais surtout respecter son environnement !

Quentin de Merci Végan