Je suis traductrice. C’est mon métier. Je lis et je tire un sens. Quand j’y pense, j’effectue ces opérations tout au long de la journée, que je sois au travail ou ailleurs, seule ou avec des gens.

Au fil des heures, je remarque mes pensées, mes envies et mes retraits. Selon les principes de la communication non violente (connue sous l’abréviation « CNV »), chacun de ces éléments porte un message. La traduction de ce message me permet de découvrir la force motrice qui les anime : mes besoins. En lisant sur la CNV, j’ai appris que la reconnaissance des besoins est extrêmement libératrice, car la véritable cause des sentiments négatifs que je vis est l’insatisfaction de mes besoins et non le comportement des gens à mon égard ou des circonstances malheureuses.

En comprenant ce principe, je prends la responsabilité d’observer mon état intérieur et de traduire le message que m’envoient mes émotions. De cette façon, je peux reconnaître mes besoins et trouver un moyen d’y répondre, sans exiger que les gens changent leur comportement ou que les circonstances soient différentes. Aussitôt que je distingue mon besoin de la stratégie pour le combler, des millions de possibilités apparaissent!

Je comprends que, pour ressentir la joie, je n’ai plus besoin que telle personne dise ou fasse telle chose précisément. Si elle n’en a pas les moyens, je peux choisir parmi 36 000 solutions celle qui me permettra de vivre la joie que je recherche.

Avec le temps, je remarque que plus j’ai de la clarté sur mes besoins, plus j’ai de chances de vivre des relations agréables. La traduction de mes émotions vers mes besoins permet de me rendre la vie belle et contribue également à embellir celle de mon entourage.

Comme nous le rappelle la magnifique citation de Bernard Weber qui suit, la communication interpersonnelle représente souvent un grand défi, de là l’importance d’avoir le plus de clarté possible sur ce qui nous habite :

« Entre

Ce que je pense

Ce que je veux dire

Ce que je crois dire

Ce que je dis

Ce que vous avez envie d’entendre

Ce que vous croyez entendre

Ce que vous entendez

Ce que vous avez envie de comprendre

Ce que vous croyez comprendre

Ce que vous comprenez

Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.

Mais essayons quand même… »

Pour communiquer autrement

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la CNV, je vous invite à visiter le site d’une femme qui m’a beaucoup aidée et inspirée, Isabelle Padovani, formatrice certifiée du CNVC : http://www.communification.eu/. Vous pouvez obtenir un mémento gratuit qui donne de l’information sur la CNV. Un site qui fait du bien! Il y a également de nombreuses vidéos d’Isabelle Padovani sur Youtube que vous pouvez écouter sur une multitude de sujets.

De plus, Yoga Salamandre offre des retraites de communication relationnelle selon la méthode ESPERE de Jacques Salomé qui donne de précieux outils pour améliorer nos relations. Consultez le calendrier des événements pour connaître les dates des prochaines retraites.

© Isabelle Parisella 2018
•••
Isabelle Parisella
Facebook
Si vous souhaitez communiquer avec moi, vous pouvez m’écrire à l’adresse
isabellelasalamandre@gmail.com