J’adore la course à pied. Je vais courir mon premier marathon à Montréal en septembre prochain, si dame Nature le permet cette année. 😉 La course m’élève, mais au son de la musique je décolle et je vole! C’est incroyable à quel point elle intensifie mon expérience de la course. Juste pour le plaisir d’écouter une ou deux chansons de plus, je continue, même si ma fatigue ternira la performance affichée sur ma montre! Au diable l’égo, je plane et je sue dans la joie! Haha!

La musique me transporte. J’ai grandi avec des problèmes d’anxiété et certaines caractéristiques de ma personnalité font que j’ai une forte tendance à m’isoler et à ruminer. Je me souviens des moments où je macérais dans ma peine et je marinais dans mon désespoir en me blâmant de ne pas sentir bon et en écoutant des chansons tristes qui me faisaient voyager dans un train allant nulle part. La tête accotée sur le bord de la fenêtre, je laissais la grisaille défiler devant moi, engourdie et impuissante.

La méditation m’a énormément aidée à transformer ces épisodes de mélancolie musicale. En observant mes pensées et mes sensations physiques, sans essayer de les changer, j’ai appris à me poser et à respirer dans cet état désagréable. Sans le nier, sans le fuir et sans le juger. J’ai créé un espace où j’ai pu ressentir en conscience les émotions générées par les pensées négatives qui s’enchaînaient dans mon esprit, comme si le train n’avait pas de conducteur.

À bord de ce wagon funeste, une partie de ma vie est disparue mais une autre partie de moi est née et je m’émerveille de la voir grandir : l’observatrice. J’ai longtemps pensé que ces états d’esprit lourds et étouffants me définissaient. En méditant, j’ai compris que je n’étais pas mes émotions, mais l’observatrice. Grâce à cette distance, j’ai développé la capacité de CHOISIR des pensées qui favorisent mon bien-être et la réalisation de mes projets.

La photo suivante, prise lors d’une randonnée au Vermont, représente ce processus. Les nuages sombres sont mes pensées et le petit arbre est l’observatrice. Même s’il est minuscule, il reste debout bien droit, mais les nuages, malgré leur noirceur et leur taille, passeront. Déjà, la lumière commence à percer, à droite!

La musique m’aide à maintenir un état d’esprit qui me donne accès à mon plein potentiel, tout comme les endorphines! Sur le bitume ou le tapis roulant, mon corps suit la cadence et mon esprit voyage léger en rêvant de courir le marathon de Florence, d’Olso, de Las Vegas et de Mumbai! 🙂

Yoga restauratif accompagné de musique à Yoga Salamandre

Le cours de yoga accompagné de musique est une de mes activités préférées à Yoga Salamandre. Chaque dernier mercredi du mois, Yoga Salamandre met à l’horaire un cours pendant lequel je peux relaxer mon corps et mon esprit en me laissant bercer par des sons apaisants. Ce cours de yoga musical de 2 h 30 me permet vraiment de décrocher et de me détendre au son de la musique d’un musicien ou d’une musicienne invité. C’est toujours une belle expérience!

© Isabelle Parisella 2018
•••
Isabelle Parisella
Facebook
Si vous souhaitez communiquer avec moi, vous pouvez m’écrire à l’adresse
isabellelasalamandre@gmail.com