Me sentir bien physiquement, émotionnellement, spirituellement et intellectuellement parlant ; voici ma définition du bonheur d’il y a deux semaines. J’avais envie de vous la partager et je serais d’ailleurs très curieuse de connaître la vôtre. La semaine dernière, Martin nous disait que pour lui le yoga c’était l’acceptation de ce qui est. Il me semble que cette description du yoga pourrait très bien décrire le bonheur également. Accepter ce qui est ici et maintenant, vivre le moment présent, rien d’autre, sans chercher à accéder à autre chose que cela. Est-ce cela le bonheur? Cela devient confondant. Est-ce que la recherche même du bonheur serait donc une antithèse au bonheur lui-même? Parce qu’en cherchant le bonheur, ne sommes-nous pas automatiquement dans le futur à l’espérer ou dans le passé à le chercher? Si c’est ça le bonheur, qui peut vraiment l’atteindre, qui peut vraiment y accéder? Les moines bouddhistes? Être à 100% conscient du moment présent est-ce humainement possible? Tellement de gens aimeraient y arriver mais qui y arrivent vraiment. Il y a des bribes de la journée, de courts instants ou je m’arrête pour respirer, où je prends réellement conscience du moment, de ce qui m’entoure…mais ils sont futiles, très futiles, trop futiles. Tellement que j’ai parfois l’impression que ce type de bonheur m’échappera à jamais, que je ne pourrai jamais le saisir. Le bonheur n’est-il pas supposé être durable? Pourtant, ce bonheur me semble plutôt éphémère pour les humains que nous sommes.

Si le bonheur c’est vivre le moment présent, est-ce que cela veut dire que ma définition du bonheur est erronée, qu’elle n’est pas valide? Non, je ne crois pas. Car pour accepter ce qui est, pour vivre l’instant présent il faut tout de même selon moi avoir des conditions de vie satisfaisantes, c’est-à-dire se sentir bien dans son corps, dans son cœur, dans son environnement. Sinon, comment pourrons-nous vouloir profiter de ce moment, si ce moment ne nous apporte aucune satisfaction. En fait le bonheur, c’est un peu comme une recette avec plusieurs ingrédients. On ne peut pas faire un gâteau avec de la farine seulement, il faut d’autres ingrédients et il faut que chacun de ces ingrédients soient en quantité suffisante. J’ai déjà lui quelque part, je ne me souviens plus où , que pour être heureux il faut arriver à avoir un certain équilibre entre famille, amour, amis et travail. Cet article disait que notre vie devait être partagée ainsi; 25% avec la famille, 25% avec l’être aimé, 25% avec les amis et 25% pour le travail ou la réalisation de soi. Je trouve que cela fait du sens. Le secret du bonheur serait donc une vie équilibrée et la capacité à vivre dans le moment présent. Il y a surement d’autres ingrédients, nous en parlerons dans le prochain article!

Bonne semaine!